29 avril 2012

La conscience des enjeux.

« Verba volant, scripta manent » : Les paroles s’envolent, les écrits restent La conscience des enjeux. La réaction : l’indignation.   Tout commence en 2003, la suppression du Lundi de pentecôte est déjà une affaire d’état. C’est alors que Mr Philippe Martin, député et président du conseil général du Gers adresse une lettre au premier ministre Jean-Pierre Raffarin dans laquelle il écrit :  « Afin de doter le système de santé des moyens nécessaires pour surmonter certains... [Lire la suite]
Posté par Gazette Vicoise à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]